Les Grottes

Les mystères irrésolus

La Grave est loin d’avoir révélé tous ses secrets. Une dépression à la base de la paroi nord de la caverne, découverte suite à des travaux de nettoyage de l’abysse de la Grave, laisse penser qu’il peut y avoir de nouveaux endroits à découvrir et de nouvelles cavités à explorer.

De plus, des excursions sur place et des recherches géophysiques de superficie conduites dans le passé avec différentes techniques d’étude, ont permis de supposer l’existence de nouvelles branches qui se ramifieraient depuis le gouffre initial.

La faune cavernicole

L’habitant le plus caractéristique des grottes est sans doute la chauve-souris, seul mammifère capable de vol actif, absolument sans danger pour les visiteurs. Les espèces animales présentes dans les Grottes de Castellana, toutes de petite taille, sont au nombre de cinq : Miniopterus schreibersii, Rhinolophus ferrum-equinum, Rhinolophus mehelyi, Rhinolophus euryale et Myotis capaccinii.

Ma il mondo delle Grotte è popolato da specie animali cavernicole, e nuove generazioni di organismi che si sono adattate alla difficile vita ipogea e che in Grotta sono riuscite a trovare un ecosistema che li ha protetti dall’estinzione.

Mais le monde des grottes est peuplé d’espèces animales cavernicoles et de nouvelles générations d’organismes se sont adaptées à la vie souterraine difficile et ont réussi à trouver dans la grotte un écosystème qui les a protégées de l’extinction.

Et ce n’est pas tout ! Les recherches biospéléologiques menées à l’intérieur des Grottes de Castellana ont permis de découvrir de nouvelles espèces endémiques telles que : les crustacés isopodes Murgeoniscus Anellii et Castellanethes Sanfilippoi ; le pseudoscorpion Hadoblothrus gigas ; le coléoptère pselaphide Tychobythinus anelli ; le coléoptère carabidé Italodytes stammeri.

Les plus chanceux pourraient, lors de la visite dans les grottes, apercevoir également l’orthoptère Troglophilus Andreinii, une espèce de sauterelle des grottes.

Stalagmiti di Grotte di Castellana